La Cinématographie française (May - Aug 1937)

Record Details:

Something wrong or inaccurate about this page? Let us Know!

Thanks for helping us continually improve the quality of the Lantern search engine for all of our users! We have millions of scanned pages, so user reports are incredibly helpful for us to identify places where we can improve and update the metadata.

Please describe the issue below, and click "Submit" to send your comments to our team! If you'd prefer, you can also send us an email to mhdl@commarts.wisc.edu with your comments.




We use Optical Character Recognition (OCR) during our scanning and processing workflow to make the content of each page searchable. You can view the automatically generated text below as well as copy and paste individual pieces of text to quote in your own work.

Text recognition is never 100% accurate. Many parts of the scanned page may not be reflected in the OCR text output, including: images, page layout, certain fonts or handwriting.

♦.♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦ CINE RAPHIE SE ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦ M. LOUIS ROUBACH Chevalier de la Légion d'Honneur C'est avec plaisir que nous relevons dans la dernière promotion de la Légion d'Honneur, au titre du commerce, le nom de M. Louis Roubach, nommé chevalier de la Légion d'Honneur. M. Roubach, ingénieur, administrateur de société, co-propriétaire des cinémas Vox à Metz et Mulhouse, administrateur de la Société des Tubes et co-propriétaire également de la Banque Les "Neveux d'Abraham Lévy à Sarrebourg, ne compte que des amis dans le monde industriel de l'Est. Ajoutons que M. Roubach est le cousin de M. Berre, décédé, ancien maire de Sarrebourg, et le neveu de M. le commandant Roubach, officier de la Légion d'Honneur, décédé il y a quelques années. Voici JEAN GAHIX et sa partenaire, MIREILLE BALIN, dans GUEULE D'AMOUR, dont les prises de vues viennent de se terminer. Ce film est une icuvre puissante et humaine, dans lequel Jean Gabin a la joie d'interpréter un rôle qu'il désirait réaliser depuis longtemps. Cette production, mise en scène par Jean Gréinillon, d'après le roman d'André Reueler adapté par Charles Spaak, sera distribuée par l'Alliance Cinématographique Européenne. Le Film français en Suisse M. Weissmann, directeur de l'Emelka Filmgesellschaft de Zurich, vient de nous communiquer la composition de son programme 1937-38. Voici des titres : Tarakàhova, La Marseillaise, Forfaiture, L'Homme de nulle part, Les Secrets de la Mer Rouge, L'Empreinte de Dieu, Saples au btdser de feu, Faisons au rêve, Les Perlas de la Couronne, Douime sur la Ligne Maginot, Le Messaer, Le Poisson chinois. Le Roman d'un Tricheur, La Dame de Pique, Mon père I raison. Nous sommes persuadés que tous les distributeurs français envieront M. Weissmann, dont le nom devrait figurer sur un livre d'or du cinéma français. .1/. Charles Barrais a terminé récemment la, réalisation de deux films de propagande sur l'Algérie économique et touristique, films qui seront projetés à l'Exposition. MM. Choix et IWllel en ont assuré les prises de vues. D'autre part, le filmage de nombreux « raccords » a été confié à notre collaborateur Paul Saffur qui est un excellent « chasseur d'images ». |llllllllllllllilllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll^ | RAIMU FERNANDEL | | et JULES BERRY dans | {les ROIS du SPORTJ Mite en Scène de Pierre COLOMBIER * | iiiillllliiMlllllllllllllIlIliillllllllliiiiiiiilllllllllIIllIlIlIlllIlilIlllllllllllllIllin UN FILM DOCUMENTAIRE BOULOGNE-SUR-MER SUR La Chambre de Commerce de Boulogncsur-Mer vient de présenter à ses ressortissants un magnifique film documentaire destiné à être projeté prochainement au Centre Régional de l'Exposition 1937. Ce film comprend trois parties : I. — BOULOGNE, PORT OMNIUM Une place importante est évidemment réservée à l'industrie de la pèche, ce qui est très naturel pour le premier port de pêche de France. Mais le film montre également le port intérieur, la rade avec les services transatlantiques, le bassin Loubet et les bassins divers avec les navires de commerces transportant jute, ciment, vins, bois, etc.. II. — BOULOGNE, CENTRE TOURISTIQUE Les sites du Boulonnais sont excessivement pittoresques et le littoral offre une variété remarquable de paysages allant des dunes de Berck aux falaises de craie du Blanc Xez et aux rochers d'Equihen ou du Cap (Iris Nez. Les nombreuses stations balnéaires de la côte défilent aussi devant les yeux ravis des spectateurs; Berck, avec son immense plage de sable fin; Le Touquet, la plage de luxe avec ses hôtels fastueux, sa piscine, sa forêt; Equihçn, pittoresque bourgade de pêcheurs illustrée par les toiles du peintre Cazin; Le Portel, un coin de Bretagne perdu sur le littoral du Pas-de-Calais; Wimereux, le berceau de la T. S. F. et de l'aviation, etc.. III. — BOULOGNE, CENTRE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Le spectateur intéressé assiste à la manutention du charbon par des appareils puissants et modernes; à la construction de chalets en bois; à la fabrication des filets de pêche ou de toiles imperméables; au fonctionnement des hauts fourneaux; à la fabrication de boîtes métalliques pour conserves, à la confection de conserves de poisson, etc., etc.. Bref, ce film sur Boulogne est une belle œuvre de propagande régionale pour l'agriculture, l'élevage, l'industrie et le commerce du Boulonnais, pour la pêche boulonnaise et surtout pour le tourisme, car nombre de spectateurs seront sûrement séduits par le charme incontestable des nombreuses plages du Boulonnais. G. Dejob. i